Salsa - PASCAL VERO

Aller au contenu

Menu principal :

Danse en couple > Sortes de danse > Latino

Historique et caractéristiques
En provenance d'outre-Atlantique, la Salsa répand de plus en plus son originalité en Europe, tant par l'accroissement de soirées tropicales spécialisées que par l'enthousiasme que démontre notre population pour cette danse inédite.

Pour mieux la décrire, la Salsa est une sorte de sauce de spécialité latino-américaine, dont la saveur ne mérite qu'à être dégustée. En voici la recette: se munir de différents rythmes cubains et les laisser s'entremêler subtilement, verser là-dessus un coulis de musique hispanique et brasser le contenu jusqu'à obtenir un mélange homogène et harmonieux, assaisonner le tout avec des percussions africaines.

Ceci est la consistance qu'on laisse reposer, le temps de préparer le coloris que voici : Melissa Jewkes & Rick Robinson (USA) prendre un homme habillé en pantalon et chemise larges, de même qu'une femme vêtue d'un top et d'une jupe courte et évasée, couleur pastel, ces deux personnes auront préalablement mariné dans une solution de "laisse-toi aller" pour se libérer de toute retenue, les épicer avec de la vivacité, tendresse et... une pointe d'érotisme. Ajouter la couleur à la consistance et servir chaud sur un plateau imprégné du parfum des îles.

Origine de la Salsa : le Son
Le Son naquit à la fin du siècle passé, à Orente, partie orientale et rurale de Cuba, par la fusion des musiques d'origines bantous et hispaniques. Mais rapidement, vers les années 1920, il se répandit jusqu'à La Havane, zone urbaine, où les gens dansaient alors le Danzon en couple. Là, le succès du Son fut tel que ce dernier se vit fusionner avec le Danzon pour ainsi créer, quelques années plus tard, le Danzonete. Dès lors, et grâce à des conservatoires spécialisés à La Havane, le Son n'a cessé d'évoluer et d'être diffusé en direction de l'Amérique du Sud, depuis 1920 jusqu'à nos jours. D'ailleurs, lors de toute cette progression, plusieurs rythmes nobles bien connus ont été développés à partir du Son par différents groupes et musiciens. On y trouve notamment le Cha-cha-cha, la Rumba, le Latin et, plus tard, le Mambo qui fut fortement imprégné du jazz des Etats-Unis dans les années 1950.

Aux alentours des années 40-50, une grande partie de la population d'Amérique latine émigra vers les Etats-Unis, pour des raisons à la fois économiques et politiques. Ainsi, bon nombre de musiciens cubains, portoricains, vénézuéliens, et bien d'autres, quittèrent leurs terres pour s'installer dans les villes des Etats-Unis. C'est ainsi qu’à New York, plusieurs groupes de musiciens latins se sont mélangés et ont créé ensemble une fusion de leurs interprétations personnelles, ce qui donna alors naissance à la Salsa que nous connaissons tous aujourd'hui. Mais il va sans dire que cette Salsa (sauce), ainsi baptisée, était uniquement un nom de commercialisation, car la musique n'est autre que le Son des années 50 qui se distingue justement par ce mélange subtil de rythmes nobles différents qui s'entremêlent.

Expansion de la Salsa
La Salsa a connu , depuis les années 50, un essor extraordinaire. Outre le noyau des Caraïbes (Cuba, Porto Rico, St-Domingue) et le Venezuela où elle se danse le plus, la Colombie est l'un des pays d'Amérique du Sud qui possède le plus grand nombre de groupes de Salsa, tels que: Niche, Guayacan, Latin Brothers, Galè, etc. De New York, la Salsa a traversé l'Atlantique pour faire sa place en Allemagne, en Suède et en Suisse vers les années 80. La population d'Espagne, tout comme Tenerife, connaît bien la Salsa mais a moins tendance à la danser. Pour finir, la Salsa peut même se vanter de posséder le label intercontinental puisqu'elle se fait entendre jusqu'en Arabie et même au Japon avec le groupe "Orchestra de la Luz".
Instrumentation spécifique

Ce n'est qu'au travers des instruments utilisés que l’on se rend compte que la Salsa est bel et bien une danse hispano-afro-cubaine. En effet, les 3 instruments clés du Son sont: - la guitare très (3 cordes) d'origine espagnole - Les claves (2 morceaux de bois) en provenance d'Afrique - la flûte. Toutefois, on y trouve aussi l'orgue (qui fut le premier instrument utilisé pour le Son dans les années 1900), les maraques, bongos, marimbulas (sorte de métalophone), guiros (écorce de plante qu'on frotte avec une tige en bois), ainsi que le violon, le saxophone et le piano
. La danse de la Salsa

A Cuba, la Salsa peut se danser de 2 manières:
1) Dans le rythme des percussions. Cette façon se danse en couple ou en solo. Dès lors, cette danse offre très peu de figures mais favorise d'autant plus la mobilité et l'expression corporelle. Lorsque l’on danse dans le rythme des percussions, on se trouvera inévitablement à contretemps du tempo de la musique, ce qui pourrait être une difficulté pour un européen.

2) Dans le temps de la musique. Dès lors, on écoute le tempo des 4 temps de la musique et le pas ressemblera à: vite-vite-lent. Ce style de danse s'appelle "le style Casino". En effet, il porte le nom des bals spécifiques de La Havane où les gens venaient se divertir. C’est ce style précisément que Marcel et Monique nous enseignent. Cette façon de danser, toujours en couple, permet d'élaborer un grand nombre de figures qui sont souvent imprégnées du Jive et du Rock des années 40. Alors que ces deux façons cubaines engendrent passablement de déplacements, les autres pays d'Amérique latine dansent la Salsa avec moins de déplacements mais en marquant un jeté de pied particulier.

 
Retourner au contenu | Retourner au menu