Slow fox - PASCAL VERO

Aller au contenu

Menu principal :

Danse en couple > Sortes de danse > Standards

Historique et caractéristiques
L'appellation Slow fox est répandue en France et en Allemagne, tandis qu'en Angleterre cette danse prend le nom de Fox-trot. Il s'agit donc bel et bien de la même danse.

Elle doit son origine à Harry fox en 1913, lorsqu'il réalisa un petit trot qui eut un énorme succès auprès des professeurs de danses à New York.  Elle prit naissance parmi la population noire de Harlem à New York.

Le Slow fox apparut en France en 1917, lorsque les "boys" américains vinrent combattre les armées du Kaiser Guillaume Il aux côtés des alliés.  Ses influences, à l'origine, furent paradoxalement le Negro-spiritual, le One-step et le Rag. Plus tard, les blancs prirent la relève et l'allure générale s'assagit alors que les rythmes qui, au départ, étaient assez lents, s'accélérèrent.

A la fin de la première guerre mondiale, le (slow) fox trot consistait en : une marche, 3 pas, un pas lent et une sorte de tour.  A la fin de 1918, la danse fut de plus en plus reconnue et on la baptisa "jazz roll". En 1920, Mme Bradly, dansant avec un grand danseur de talent dénommé M. Anderson, contribuèrent à l'élaboration de nombreuses figures notamment le feather step et le changement de direction dont on ne peut se passer de nos jours dans les chorégraphies.  Par contre, on ne connaissait toujours pas le "tourner talon" qui arrivera plus tard grâce à M. Ford.  Dans les années 20, les orchestres jouaient jusqu'à 180 battements métronomes et, pour des tempos aussi différents, une seule et unique danse ne suffisait pas. Il y eut d'une part le Quick Fox-trot (qui devint plus tard le Quick Step) et, d'autre part, le Fox-trot (voir le Quick Step).

Ce sont les professeurs et danseurs anglais qui allaient, au fil du temps, enrichir cette danse et lui donner finalement sa structure actuelle. Les pas les plus importants du Slow fox sont "les 3 pas", le "chassé" et surtout "la plume" qui caractérise certainement le plus cette danse. Ce dernier pas ne fit toutefois son apparition qu'au Championnat du monde de 1922 à Londres. Le slow fox trot a connu beaucoup de modifications depuis cette période pour arriver à une danse aux mouvements les plus fluides, sans temps d'arrêt et les plus doux.

Le fox-trot, lorsqu'on le regarde danser, paraît très facile, mais en réalité, il s'agit de la danse la plus naturelle par laquelle les juges peuvent déterminer la technicité d'un couple.  Pour danser parfaitement le Slow fox, il est indispensable de donner à son interprétation une allure toujours mouvante, très fluide, sans temps d'arrêt, en évoluant beaucoup. Le Slow fox ou Fox-trot est une danse de compétition parmi les standards, la plus difficile selon les connaisseurs car il est exclu de l'apprendre autrement qu'avec un professeur. Cependant, chaque danseur ayant saisi les subtilités de cette danse affirmera que c'est un rêve de la danser.

Le tempo du Slow Fox est de 30 mesures par minute, mesures à 4 temps.

Liste des figures

  • Basic Weave

  • Change of direction

  • Closed impetus

  • Feather step

  • Natural turn

  • Natural weave

  • Reverse turn and feather finish

  • Three step

  • Closed telemark

  • Hover cross

  • Hover feather

  • Hover telemark

  • Natural telemark

  • Open impetus

  • Open telemark and feather ending

  • Open telemark, natural turn, outside swivel and feather ending

  • Quick natural weave

  • Quick open reverse

  • Reverse pivot

  • Reverse wave

  • Top spin

  • Weave from promenade position

  • Back feather

  • Bounce fallaway with weave ending

  • Curved feather

  • Curved three step

  • Extended reverse wave

  • Fallaway reverse, slip pivot

  • Natural hover telemark

  • Natural twist turn

  • Natural zig zag from promenade position

...

 
Retourner au contenu | Retourner au menu