Tango argentin - PASCAL VERO

Aller au contenu

Menu principal :

Danse en couple > Sortes de danse > Latino

Aux origines du tango, il y eut d'abord une danse liturgique venue d'Afrique noire et appelée Xango.  Cette danse dérive du dieu du fer et de la guerre dans la mythologie occidentale établie aujourd'hui au sud-ouest du Nigeria, au Benin et au Togo.  Déportés en masse dans le sillage de la colonisation fondée sur le système esclavagiste, les noirs imposèrent, vers 1870, leurs rythmes musicaux à ce qui allait devenir le tango.  Transportée en Espagne par les conquérants arabes, cette danse fut jugée indécente et fut dès lors interdite dans les états catholiques.  A partir du XVIème siècle, ce style musical fut perpétué par le bohémiens avant d'accompagner les immigrants espagnols en Amérique.  Cette rythmique binaire et syncopée appelée Habanera à Cuba se retrouva dans le tango argentin.

On convient que le tango est né en 1898 à Buenos Aires et à Montevidéo.
A ses débuts, le tango était surtout joué dans les bouges du Port de Buenos Aires.  Les marins ramenèrent le tango en Europe et le propagèrent de port en port.  Découvert en 1910 à Paris, il fit fureur dans les salons à la mode, mais jugé indécent, il fût rapidement mis à l'index par l'archevêque de Paris.  En Europe, le tango s'est très vite différencié de l'interprétation argentine qui reste marquée par la tristesse et la sensualité latine.

 
Retourner au contenu | Retourner au menu