Tango - PASCAL VERO

Aller au contenu

Menu principal :

Danse en couple > Sortes de danse > Standards

Historique et caractéristiques 32 mesures minutes
L'esprit du Tango raconte presque toujours des histoires d'une infinie tristesse. Toute l'Amérique du Sud danse le Tango, sans doute parce qu'il exprime et correspond à cette désespérance de ces peuples déracinés, souvent malheureux, d'origines ibérique ou latine.

Cette danse, aussi loin que l'on puisse remonter, trouve son origine en Espagne, plus précisément en Andalousie, où elle aurait été introduite par les envahisseurs Maures, au début du XVe siècle. Elle se pratiquait entre hommes dans les ghettos de Buenos Aires ("Barria de los Renas").

Le mouvement que ce rythme inspirait était celui de l'acte sexuel, ce qui laisse présumer que cette danse symbolisait la Fécondité. Le Tango fait partie des "Flamencas" qui, elles-mêmes, descendent des danses picaresques (de Picaros, monde interlope, gueux, déclassé, au XVIII siècle). Ce furent les Bohémiens qui l'adoptèrent après le départ des conquérants arabes. S'il en est bien ainsi, on comprend facilement que le Tango se soit répandu dans toute l'Amérique du Sud, introduit par les aventuriers espagnols et les immigrants de tous horizons. Comment s'étonner alors que trois pays d'Amérique du Sud au moins revendiquent le Tango: l'Uruguay, l'Argentine et la Colombie. Dès lors, il n'est pas douteux que le Tango d'origine se soit combiné avec d'autres danses créoles et africaines en particulier. Les Noirs et les immigrants latins s'étant regroupés dans les grandes agglomérations, cela explique l'origine purement urbaine du Tango. Cependant, la danse que nous connaissons aujourd'hui ne nous vient pas d'Espagne, mais d'Argentine, plus précisément de Buenos Aires et de son port "La Boca", caractérisé par le mode mineur et le charme qui découle de sa mélodie ainsi que par la maestria d'exécution de certains orchestres typiques de ce port qui, avant la fin du XIX siècle, faisaient danser "les gouapes", les prostituées et tout ce que Buenos-Aires comptait d'immigrants en mal du pays.

A cette même époque, les orchestres jouaient une danse à 2 temps très proche du Tango: la Milonga. Ce fut finalement le Tango qui sortit un beau jour de son ghetto pour partir non seulement à la conquête des quartiers de Buenos-Aires, mais également du monde entier, après avoir subi de fines retouches et complètement dépouillé ce qui rappelait encore la mimique primitive.

A partir de 1900, plusieurs amateurs tentèrent d'introduire cette danse à Paris, mais sans succès, et jusque-là, les sentiers du tango n'étaient pas couverts de roses.  Il y avait certains adeptes et beaucoup d'opposants au tango, notamment, les évêques français qui faisaient ressortir le côté sensuel et sexuel de cette danse et tous ceux qui la pratiquaient, désobéissaient à la sacro-sainte religion.

En 1924, le professeur Boheme de New York découvrit une nouvelle maladie qu'il appela "Tango Foot" et même la presse était contre.  Un exemple de titre qu'elle publia en 1915 : "Le tango est un plus grand danger que l'impérialisme allemand."  De nos jours, ces calomnies sont totalement révolues. Le tango a été européanisé et se pratique en compétition depuis plus de 30 ans.  

Au milieu des années 20, les anglais l'ont restructuré, chorégraphié et, malgré son origine latine incontestée, il fait partie des danses standards depuis plusieurs décennies. À cet effet, nombreux sont ceux qui pensent qu'il faudrait revenir sur cette classification. Pour terminer, nous ne pouvons parler de Tango sans évoquer les noms de Carlos Gardel qui fut le plus grand chanteur de Tango de tous les temps et dont la fin tragique en 1935 au zénith de sa gloire ajouta encore à sa renommée, et celui de Rudolph Valentino, célèbre acteur du cinéma muet qui, à la même époque, fut également un monstre sacré du Tango. Une figure porte même son nom.

La tenue du couple dans le tango est différente : le bras de la danseuse est placé sous le bras du danseur, ce qui crée une position plus petite pour une action de corps beaucoup plus staccato, rapide et stylée.

Liste des figures

  • Back corte

  • Closed promenade

  • Natural promenade turn

  • Natural twist turn

  • Open promenade  

  • Open reverse turn, partner in line, closed finish

  • Open reverse turn, partner outside, open or closed finish

  • Progressive link

  • Progressive side step

  • Progressive side step reverse turn

  • Rock turn

  • Rocks on RF and LF

  • Walks

  • Back open promenade

  • Brush tap

  • Fallaway promenade

  • four step

  • Four step change

  • Outside swivels

  • Promenade link

  • Basic reverse turn

  • Chase

  • Contra check

  • Drop or tilt oversway

  • Fallaway four step

  • Fallaway reverse and slip pivot

  • Five step

  • Mini five step

  • Oversway

  • .....


 
Retourner au contenu | Retourner au menu